Des conseils pour bien choisir la formule de votre prêt hypothécaire à Paris

 

Vous souhaitez devenir propriétaire d’une maison à Paris et effectuer un emprunt hypothécaire pour ce faire ? Sachez que les institutions financières vous offrent une multitude d’options, donc il sera assez difficile de vous y retrouver. Il existe d’ailleurs des règles de base que vous devez retenir, lorsque vous souhaitez obtenir un prêt hypothécaire. Découvrez-les donc, dans cet article et profitez des conseils qui vous sont utiles pour bien choisir la formule qui vous conviendrait le mieux.

Les points importants à vérifier pour le choix de l’option

De nombreux types de pret hypothecaire peuvent vous être proposés et ceux-ci comportent généralement plusieurs options. C’est pourquoi il est nécessaire de vérifier les points essentiels suivants :

  • La flexibilité du prêt, en évaluant si ce dernier pourra être transmis selon les modalités prévues, lorsque l’achat de votre nouvelle maison aura lieu ;
  • La méthode adoptée pour déterminer une pénalité en cas de rupture du contrat hypothécaire. L’institution financière choisit souvent l’option qui lui semble la plus intéressante : une somme qui équivaut à trois mois d’intérêts ou un écart de taux. En ce qui concerne ce dernier, votre prêteur compare votre taux d’intérêt avec celui qui est en vigueur actuellement. Il calcule ensuite l’éventuelle perte pour son institution 
  • La possibilité d’effectuer des compensations anticipées sans obligation d’être pénalisé. Par ailleurs, n’hésitez pas à négocier le taux qui vous est proposé en comparant les offres de plusieurs institutions financières sélectionnées. En faisant jouer la concurrence, vous pourrez arriver à persuader votre banque de vous en offrir la meilleure formule.

Ne vous laissez jamais influencer

Estimez d’abord avec votre banque le montant qu’il serait possible pour vous d’emprunter. Cependant, ne vous laissez pas impressionner, car certains banquiers peuvent utiliser l’influence pour déterminer vos capacités de remboursement. Quelques-uns estiment qu'un acquittement ne peut dépasser 30 % de votre revenu mensuel net.
Donc, pour évaluer votre capacité de remboursement, il vous est plutôt conseillé de vous baser sur la somme de votre loyer ou de votre amortissement actuel. Ajoutez-y le montant dont vous pouvez vraiment vous priver chaque mois. Vous pouvez même essayer d’augmenter cette somme prévisionnelle, si vous êtes sûr que votre capacité d'épargne peut encore s'étendre. Toutefois, faites preuve de discernement et ne comptez pas trop sur des éventuelles augmentations de salaire, à moins d’en être certain.

Considérez tous les frais et la variabilité de l’emprunt hypothécaire

Choisir la meilleure formule pour votre prêt hypothécaire paris, n’est pas question que de comparer les taux qui sont disponibles sur le marché. En effet, le montant total du crédit que vous pouvez obtenir est relativement plus important. L'assurance pour le solde restant dû est un exemple d’affectation de dépense considérable, dont très peu de débiteurs tiennent compte. Ces derniers acceptent généralement un prêt onéreux, pouvant recouvrir totalement la différence de taux d'intérêt qui a été négocié. Les frais de ce remboursement peuvent ainsi lester énormément les charges de votre emprunt.
Par ailleurs, retenez que l'emprunt hypothécaire n'est pas figé. En consacrant trop de temps et d’énergie à chercher un meilleur taux d’intérêt, vous risquez de complètement oublier la variabilité du prêt que vous pouvez obtenir. Une fois que vous aurez effectivement trouvé le taux d’intérêt idéal et que l'acte sera authentifié, vous aurez tendance à négliger ce détail. Sachez pourtant que cette négligence peut vous coûter cher. Pour éviter cela, commencez d’abord par demander à votre banque de réexaminer son taux. Certes, elle n'est pas obligée de le faire, mais cela vous permettra tout de même de ne payer qu'une indemnité de rengagement. A noter que cette compensation est équivaut à trois mois d'intérêts, étant donné que la reprise d'encours est susceptible d’être effectuée avec l’ouverture de crédit. Dans le cas où l’institution n’accepterait pas, il vous faudrait voir ailleurs et le différentiel de taux devrait être relativement plus élevé, afin de compenser les frais hypothécaires.

Faites garantir une part de l'emprunt par un acte hypothécaire
La banque qui vous accorde le pret hypothecaire paris pourra prendre une caution sur votre nouvelle maison. Il s'agit donc pour elle d'une sorte de garantie, au cas où vous cesseriez de rembourser. Cependant, sachez que prendre une hypothèque peut coûter cher, car vous payerez 1 % sur les droits d'enregistrement et 0,30 % sur ceux des cautions de la somme que vous avez empruntée.
A ces charges viendront s’ajouter les honoraires du notaire ainsi que les différents frais tels que les droits de timbre, par exemple. Faites toutefois attention à ne pas garantir une partie trop importante de votre emprunt par un mandat, car vous risquez de perdre des avantages fiscaux considérables. Il est plus judicieux de demander au banquier d’effectuer le calcul à votre place.