Les risques d'une déchéance de prêt

 

Quand un débiteur n’arrive pas à rembourser ses mensualités dans les délais convenus avec l’organisme financier qui a proposé le prêt, la mesure de déchéance de prêt peut être prise par cette dernière. Cette mesure permet au créancier de demander la totalité des mensualités à l’emprunteur au risque d’une saisie immobilière. Par ailleurs, nous allons voir dans cet article les différentes solutions qui vous permettront de l’éviter.


Quelles sont les caractéristiques de la déchéance de prêt ?

Tout d’abord, il faut savoir que la déchéance de prêt est une sanction prévue au préalable dans le contrat du crédit demandé, et ce, quel que soit le montant de ce dernier. Cette sanction peut être prononcée par l’organisme financier si le débiteur ne règle pas ses mensualités de manière ponctuelle comme ce qui a été convenu dans le contrat. Face à la déclaration de cette déchéance de prêt, il faut savoir qu’un règlement à l’amiable peut être envisageable, surtout si la banque ou l’organisme de crédit effectue des relances et que le débiteur s’assure d’y répondre rapidement.

Comment éviter la déchéance de prêt ?

Comme nous l’avons indiqué précédemment, il est tout à fait possible d’éviter la déchéance de prêt. Pour commencer, il faut éviter de trop s’endetter. L’idéal serait de prendre le temps d’étudier votre situation financière avant de faire une demande de crédit. Assurez-vous que malgré vos dépenses mensuelles, vous serez en mesure de rembourser les mensualités de la banque avec votre revenu. Si vous êtes locataire, vous devez aussi prendre en compte le loyer dans vos dettes. Il est également recommandé de souscrire à une assurance pour anticiper les risques de perte de revenus. En effet, grâce à une souscription auprès d’une assurance, vos mensualités continueront d’être payées, et ce, durant la période où vous êtes dans la l’incapacité de le faire. Vous pouvez aussi envisager d’effectuer un rachat de crédit. Cette option consiste à demander un nouveau prêt afin de rembourser les autres crédits qui arrivent à échéance et d’éviter ainsi la saisie immobilière. Dans tous les cas, vous devez savoir que si vous faites face à des difficultés financières, il est indispensable d’aviser l’organisme de crédit le plus rapidement possible.

Quels sont les recours possibles ?

Si vous n’avez pas pu éviter la déchéance de prêt mais que vous pouvez reprendre le remboursement normal des mensualités, sachez que vous pouvez avoir recours au plan d’amortissement. Pour ce faire, il vous faudra faire une demande auprès de la personne qui prend en charge votre dossier de le mettre en place. Un échéancier devra apurer les retards qui se sont accumulés. Par la suite, vous devriez attendre l’accord de l’établissement de crédit, un accord écrit plus précisément. Le débiteur peut également solliciter la commission de surendettement. Cette dernière a le pouvoir d’ordonner la suspension des paiements et de permettre par la même occasion un plan d’apurement des traites antérieures.